ESPÉ de Lorraine

L’école supérieure du professorat et de l’éducation de l’université de Lorraine a ouvert ses portes à la rentrée 2013 comme la très grande majorité des ESPÉS de France. Créées par la loi pour la refondation de l’école de la République, ces écoles sont au cœur de la réforme de la formation des enseignants.

Les missions des ESPÉS

Les ESPÉS se voient confier la formation initiale des futurs enseignants du premier degré et du second degrés et des personnels d’éducation. Elles participent à la formation des enseignants de l’enseignement supérieur. Elles forment donc les futurs enseignants, les enseignants en poste, et aussi les étudiants se destinant à d’autres métiers de l’éducation et de la formation, qui souhaitent développer des compétences dans le domaine de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Les ESPÉS contribuent à la formation continue de tous ces personnels. Elles ont une mission de recherche disciplinaire et pédagogique et développent des actions de coopération internationale en éducation.

 

Les axes stratégiques du projet de l’ESPÉ de Lorraine

L’ESPÉ de Lorraine développe trois axes stratégiques qui lui sont propres :

  • Une formation renforcée en sciences

L’intégration d’une Maison pour la science au service des professeurs, mais aussi de l’Institut de Recherche sur l’Enseignement des Mathématiques (IREM) dans le pôle de développement professionnel de l’ESPÉ permet de renforcer l’offre de formation continue en sciences de l’académie.

  • L’intégration du franco-allemand à la formation en Lorraine

La Lorraine dispose d’une frontière commune avec trois pays - l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique - dont l’allemand est l’une des langues officielles. Cette zone transfrontalière offre un fort potentiel d’activités et d’insertions professionnelles. La formation des enseignants, notamment du 1er degré et des filières technologiques, se doit d’être renforcée dans le domaine du franco-allemand.

  • Les pratiques du projet en action culturelle

Depuis plus d’une dizaine d’années, la formation des professeurs en Lorraine s’est enrichie d’une relation vivante aux arts dans un conventionnement fort avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles et grâce à la construction sur le long terme de relations de partenariats avec les structures culturelles de diffusion des arts vivants de Lorraine. L’éducation aux arts des futurs professeurs se développe, en relation avec des artistes, par la pratique du projet en action culturelle et par la promotion de l’art et de la culture dans les lieux dédiés sur les différents sites de l’ESPÉ comme Le Préau - Espace d’art et de création à Maxéville.

 

Les formations diplômantes de l’ESPÉ de Lorraine

L’ESPÉ met en œuvre un Master Métiers de l’Enseignement de l’Éducation et de la Formation (MEEF) au sein duquel les étudiants sont préparés, selon la mention choisie, aux différents métiers et concours de l’enseignement et de l’éducation :

  • Master MEEF 1er degré : professeur des écoles (concours du CRPE) ;
  • Master MEEF 2nd degré et ses 24 parcours disciplinaires : professeur des lycées et des collèges (concours CAPES, CAPEPS et pour l’enseignement technique et professionnel concours du CAPET, du CAPLP) ;
  • Master MEEF Encadrement Educatif : conseiller principal d’éducation (concours du CACPE) ;
  • Master MEEF Pratiques et ingénierie pédagogique  et ses 3 parcours : formation, selon le parcours choisi, de coordonnateurs pédagogiques, de formateurs ou de professeurs ressources.

L’ESPÉ de Lorraine prépare aussi à l’agrégation de Sciences industrielles de l’ingénieur et propose la certification C2I2e®

 

La formation à l’ESPÉ de Lorraine

L’ensemble des étudiants est réparti dans une trentaine de parcours de formation universitaire diplômant et sur 14 sites de l’université dont les sites ESPÉ de Bar-le Duc, Epinal, Metz-Montigny, Nancy-Maxéville et Sarreguemines. L’ESPÉ de Lorraine s’est constituée en effet naturellement sur le maillage territorial de l’université. Cela permet de former les étudiants au plus proche de leur lieu habituel de vie et de mise en stage.

Les lauréats des concours sont étudiants-fonctionnaires-stagiaires et formés en alternance. Ces étudiants professeurs ou conseillers principaux d’éducation stagiaires partagent leur temps entre l’université et le terrain où ils sont en responsabilité dans les établissements face aux élèves.

Pour mettre en place cette formation en alternance, l’ESPÉ a construit des liens privilégiés entre les acteurs de l’université et les structures de formation du primaire et du secondaire que sont les écoles, les collèges et les lycées. Cette formation ambitieuse nécessite un travail de concertation et de coordination entre les corps d’inspection, les chefs d’établissement et les responsables universitaires afin :

  • d’élaborer des dispositifs de formation répondant aux attentes à la fois du ministère et des étudiants ;
  • de développer une culture commune de formateurs entre le monde académique et le monde universitaire qui présentent des modes de fonctionnement très différents ;
  • d’utiliser au mieux les compétences de l’ensemble des acteurs intervenant dans la formation.

En comptant les tuteurs de stage, ce ne sont pas moins de mille formateurs de l’université et de l’Éducation nationale qui interviennent et qu’il faut gérer et former pour que chacun d’entre eux apporte le meilleur de sa compétence et de son savoir-faire à la formation des enseignants de demain.